En décidant de participer au challenge 52->0 de Naturellement green,
j'ai pour objectif de progresser encore dans ma démarche zéro déchet,
mais aussi d'en profiter pour faire le bilan d'un an d'engagement

d7394d9a-347b-4065-81e4-23dd3374e0c6

Pour ces deux premières semaines, Noémie nous propose de réfléchir sur les 5 grands principes du Zéro Déchet.
Voici donc l'occasion pour moi de faire le point :

REFUSER

Les emballages principalement.

Désormais, dès que c'est possible, j'achète en vrac : pâtes, lasagnes, riz, céréales pour les enfants, farine, sucre, pâte à tartiner, chocolat, cacao, poudre chocolatée, amandes, noix, noisettes, noix de cajou, graines de courge, graines de chia, son d'avoine, amandes et noix de coco, en poudre, flocons d'avoine, lentilles, semoule, biscuits apéritif, épices et herbes sèches que je ne cultive pas, moutarde, huile, vinaigre, sirop d'agave, thé (en partie), beurre, levure, fécule de maïs, faisselles, produit vaisselle, bicarbonate...

IMG_7845 IMG_7844

Dans mes boites, mes beewraps ou mes sacs à vrac : fruits et légumes, viande, charcuterie, quenelles, pain, pain de mie, brioche, viennoisereies, poisson et fromage quand c'est possible, shampoing et savon solides...
Je fais aussi beaucoup moi-même ce que j'achetais tout fait avant :
régulièrement (yaourts, compote, pâtes sablées et brisées, goûters, granola, houmous, tapenades, pizzas biscuits apéro, sucre glace,sucre vanillé, chapelure... déodorant corporel, lessive, produit d'entretien multi-usages),
de temps en temps (pain, pain de mie)
ou pour tester (moutarde, lasagnes, savon liquide pour les mains...)
Il reste cependant quelques produits emballés auxquels je n'ai pas pu renoncer : lait, crème fraiche, biscottes, craquottes et barres de céréales auxquelles tient le Papa des Quatre, gnocchis, ravioles, conserves de tomates l'hiver, concentré de tomates, maïs, thon, anchois, câtres, quelques sachets de thé... en essayant de privilégier le métal, le verre et le papier, mais ce n'est pas toujours possible.
Tout cela me fait beaucoup courir entre différents points de vente, plusieurs fois par semaine, en lieu et place d'une seule virée au supermarché par semaine dans mon ancienne vie.

Mais aussi un stop pub sur la boite aux lettres, un non poli aux sacs et emballages des enseignes, oui aux étrennes des pompiers, du facteur... mais gentiment non à leur calendrier, non merci aux goodies et autres prospectus...

REDUIRE

En cuisinant moi-même de nombreux plats, forcément, il y en a moins, au grand dam de mes ados. C'est parfois un peu conflictuel.

Le vrac contribue également grandement à réduire.

En revanche, le ZD ne pemet pas de tout réduire : notre consommation d'eau a je pense beaucoup augmenté, du fait des nombreuses vaisselles à faire, et bien que beaucoup veulent y associer un gain de temps, ce n'est absolument pas le cas pour moi. Ce n'est pas du temps perdu, car je suis convaincue de l'extrème nécessité d'agir avant que la planète ne puisse plus s'en remettre, mais c'est énormément de temps à y consacrer.

REUTILISER

Alors là, je n'ai pas eu beaucoup d'effort à faire, la récup', ça me connait, il suffit d'aller faire un petit tour par là. Mon atelier déborde de trucs à upcycler !

RECYCLER

Nous avons toujours trié nos déchets, mais notre implication dans le ZD nous a permis de mieux connaitre les limites du recyclage. Nos recyclables sont principalement du papier après utilisation sur les 2 faces, les rouleaux de papier toilette, les bouteilles et briques de lait, les magazines auxquels nous sommes abonnés après lecture, quelques boites de conserve, des enveloppes, des contenants en verre...

COMPOSTER

Nous nous sommes équipés d'un composteur au printemps dernier.

Que reste-t-il dans notre poubelle alors ?
J'ai fait ma petite enquête cette semaine :

Dans la poubelle ordinaire : 3,275 kg en 9 jours, soit environ 1 poubelle de 30L pour 5,5 personnes à la maison (je prépare tous les repas de notre ainée, mais elle ne vit plus à la maison la semaine, donc génère quelques déchets de son côté ; je l'ai comptée pour 0,5) ; principalement les déchets organiques non compostables (déchets carnés, peaux d'agrumes), des sachets de thé, les emballages de la crème, des mouchoirs en papier (pas encore passés aux mouchoirs en tissu), des petits blisters qui demeurent...
Dans la poubelle des recyclables : 3,290 kg, incluant cette semaine pas mal de magazines qui n'avaient pas été jetés régulièrement depuis quelques temps.
Au compost : 2 kg
Dans les poubelles des salles de bain : 40 g. On va peut-être songer à les supprimer.
Dans les poubelles des chambres des enfants : j'ai vidé 660 g dimanche dernier (des papiers principalement), elles sont toujours vides une semaine après.
Rendus à la pharmacie : 1,650 kg de médicaments périmés (sans leurs boites, accro à la récup' sors de ce corps). Là, il y a clairement une très grosse marge de progression !
Le sac pour le recyclage du verre commence à être bien rempli depuis notre dernier passage à la benne il y a plusieurs mois. Je ne l'ai pas pesé.
Ce qui nous amène hors médocs à environ 1,7 kg / personne et / semaine, pour la maison. Pouvons encore mieux faire, mais il me semble qu'un grand pas a été franchi.

Voilà donc un premier bilan, j'espère que ce nouveau challenge me permettra de partager ici petit à petit les pas franchis dans les différents domaines :  cuisine, ménage, toilette, jardin... et de continuer à progresser.